6 méthodes pour lutter contre la chenille processionnaire

6 méthodes pour lutter contre la chenille processionnaire

Il est désormais bien connu que la présence de processionnaires de pins et de chênes est un problème qu’il ne faut pas sous-estimer : la chenille présente des risques réels non seulement pour les plantes infestées mais aussi pour les animaux qui entrent en contact avec elles. Mais quelles sont les méthodes les plus efficaces pour se débarrasser de ce parasite désagréable ? Nous passerons ici en revue les produits et les techniques les plus appropriés pour lutter contre la chenille processionnaire.


huppe fasciée contre chenille processionnaire

Mais avant d’intervenir, il est essentiel d’identifier précisément l’insecte : Apprenez à connaitre les chenilles processionnaires


1 – La destruction mécanique des nids

La lutte mécanique consiste à enlever manuellement les nids des chenilles processionnaires de la plante infestée.

Cette opération est généralement effectuée en hiver, avant que les larves n’aient quitté le nid, à l’aide d’échelles et de branches tronquées ; pendant l’enlèvement des nids, il est nécessaire de s’habiller de manière appropriée pour éviter le contact avec les poils urticants.

Ce mode d’intervention s’avère efficace, mais plutôt coûteux en termes économiques et de temps : il est pratique s’il est utilisé sur une petite zone ; si la zone d’intervention est plus étendue, un contrôle microbiologique est indiqué pour lutter contre la chenille processionnaire plus efficacement.

lutter mécanique contre la chenille processionnaire

2 – La lutte microbiologique

La lutte microbiologique est actuellement la méthode d’intervention la plus répandue et consiste en l’utilisation de l’insecticide biologique Bacillus thuringiensis var. kurstaki (Btk).
Le Bacillus thuringiensis est une bactérie qui, lorsqu’elle atteint une chenille processionnaire, paralyse la larve en endommageant les centres nerveux. Cet insecticide ne touche que quelques lépidoptères, il n’est donc pas dangereux pour la biodiversité de la zone où le traitement est effectué.

traitement microbiologique pour lutter contre la chenilles processionnaires

L’insecticide peut être répandu par avion (hélicoptère) ou par atomiseur.
Ce type d’intervention est effectué par les entreprises locales de lutte contre les parasites équipées contre les maladies processionnaires.

Découvrez notre sélection de traitement biologiques disponibles immédiatement


3 – Les pièges à phéromones

Les phéromones sont des substances chimiques libérées par la femelle pour attirer le mâle pendant la période d’accouplement.
Il peut être utile de disposer de pièges à phéromones pour surveiller la propagation des papillons de nuit processionnaires et pour confondre les papillons mâles dans la recherche de la femelle.
En évitant la rencontre entre les sexes, on évite la fécondation et donc la formation d’une nouvelle génération d’insectes défoliants.

Le meilleur moment pour placer les diffuseurs de phéromones est en juin, lorsque les papillotements des adultes en procession reprennent.
Les phéromones sont inoffensives pour les humains et les animaux et leur utilisation n’a aucun effet sur l’environnement. Il s’agit d’une des solutions les plus efficaces pour lutter contre la chenille processionnaire

piège à phéromones

Découvrez notre sélection de pièges à phéromones disponibles immédiatement


4 – Les injections

Par injection, nous entendons le traitement phytosanitaire effectué par l’introduction de substances insecticides et/ou fongicides directement dans le système vasculaire de la plante.

traitement par injection contre la chenille processionnaire

Grâce au flux transpiratoire, la solution est ensuite transférée à l’ensemble du feuillage où elle exerce une action protectrice contre les agents pathogènes tout au long de la saison.
Ce type d’intervention est pratiqué par les entreprises locales de lutte antiparasitaire équipées pour lutter contre la chenille processionnaire.


5 – Les pièges à collier

Ces dernières années, certaines entreprises ont mis au point des pièges spéciaux à placer sur les troncs de pins infestés par des processionnaires.

Le processus d’installation est rapide et abordable pour tout le monde : il suffit d’installer les modules de piège autour du tronc, de placer en dessous un sachet opaque(simulant la terre) utilisée pour recueillir les larves, de la relier aux modules par le tuyau approprié et le tour est joué.

Lorsque les processionnaires descendent le tronc dans la formation caractéristique d’une seule rangée, le piège les intercepte en les détournant à l’intérieur du sachet. À la fin de la capture, il suffit de retirer le récipient, de le remplir d’eau chaude à environ 60° de manière à éliminer l’effet urticant du poil et de le jeter dans une décharge.

piège à collier contre la chenille processionnaire

Découvrez notre sélection de pièges à collier disponibles immédiatement


6 – Les prédateurs naturels de la chenille processionnaire

Les chenilles processionnaires, à leur tour, servent de nourriture à d’autres animaux, qui effectuent une lutte biologique contre ces parasites. En d’autres termes, ces chenilles sont la nourriture d’autres prédateurs, ce qui contribue à réduire leur présence. La meilleure façon de lutter et de maintenir des populations contrôlées de chenilles processionnaires est d’encourager la présence de leurs ennemis naturels.

mésange et nid de chenilles processionnaire

Afin d’améliorer la présence de ces prédateurs au sein de votre jardin, la meilleure solution est de leur mettre à disposition un environnement propice : nichoirs, graines…

La mise en place de cette biodiversité sera bénéfique pour lutter contre la chenille processionnaire, mais aussi contre d’autres parasites

Découvrez notre article complet sur les prédateurs naturels de la chenille processionnaire


Cette liste représente les 6 méthodes les plus connues pour lutter contre la chenille processionnaire. D’autres méthodes sont encore en cours de développement (paintball, drones…), dont je ne manquerais pas de vous parler.